Expo Collignon / Massota au CAUE du Gard

Pas de commentaire
Expo Collignon / Massota au CAUE du Gard

Dans le cadre du Mois de l’architecture, le CAUE du Gard accueille une exposition présentant des réalisations architecturales de l’architecte Joseph Massota (1925-1989) photographiées par Hervé Collignon, photographe.

Le CAUE du Gard reçoit dans ses locaux l’exposition : Collignon/Massota, un regard, des architectures. Elle retrace le travail mené par les deux hommes, leur complicité et la qualité exceptionnelle de leurs oeuvres respectives.
Cette exposition inédite et originale, organisée par l’association Passages de l’image, en partenariat avec le CAUE du Gard, a lieu dans le cadre de la Biennale Images et Patrimoine (BIP) sur le thème de la « Ville et son passé » et à l’occasion du Mois de l’Architecture Occitanie.
C’est aussi l’occasion de valoriser les « 40 ans de la loi sur l’architecture 1977-2017 » et de contribuer à la candidature de la ville de Nîmes au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO.

Du vendredi 16 juin au vendredi 1er septembre à la Maison de l’Habitat et de l’Environnement,

CAUE du Gard, 29 rue Charlemagne, Nîmes.

Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 9h à 12h30.

Contact : 0466361060.

Le vernissage se déroulera le vendredi 16 juin à 18h30

A travers le regard d’Hervé Collignon nous parviennent, intactes et admirables, les architectures de Joseph Massota.
Le regard du photographe s’accouple littéralement à la force des architectures de Massota.
Les jeux construits entre l’ombre et la lumière par Collignon répondent avec force et intelligence aux formes produites par Massota.

Joseph Massota (1925-1989).

Né à Nîmes l’architecte méditerranéen imprégné des théories modernes corbuséennes, construit dans les années 1960-1985, principalement dans le sud de la France, des programmes d’une très grande diversité.
Formé aux Beaux-Arts et à l’Institut d’urbanisme de Paris, il développe tout au long de sa carrière une approche singulière du projet, soucieux de l’inscription dans le paysage autant que des détails dans l’exécution.
Témoins de ses recherches sur le nombre d’or et la biologie cellulaire, d’un usage spectaculaire de la courbe, ses réalisations mettent en valeur le talent des artistes – peintres, céramistes, photographes… – avec lesquels il collabore fréquemment.

Hervé Collignon (1927-1998)

Né à Saint-Dié-des-Vosges, il arrive à Nîmes dans les années suivant la seconde guerre mondiale après que son village ait été complètement rasé par la stratégie allemande de terre brûlée et de déportation systématique des populations civiles ainsi que par de copieux bombardements américains.
Hervé Collignon commence auprès du Méridional une carrière de journaliste et se tourne avec passion vers la photographie.
Il devient ainsi photoreporter, parcourant la région et la ville de Nîmes, photographiant tous les événements locaux, les moments heureux et moins heureux.
Proche de Lucien Clergue avec qui il échangera beaucoup, la fidèle amitié qui le relie à Massota lui garantit une collaboration régulière dans le temps.

Capture d'écran 2017-06-12 10.59.00

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Retour en haut de page